Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


L’ALGERIE, d’espoir en désespoir : Victime de ses richesses et de la bêtise d'une frange de sa société PART 4

Publié par The Algerian Speaker sur 18 Mars 2011, 20:16pm

Catégories : #Mayna de Algerian speaker

 

   Ce n’est pas que j’aime la France mais je ne vois pas d’autres alternatives au salut de l’Algérie. Sitôt que je me rappelle comment la France a géré ses colonies, je reste dubitatif. Néanmoins la France reste une puissance et aurait gérée les affaires Algériennes beaucoup mieux que ces gueux qui nous ont confisqué notre indépendance. Beaucoup de choses auraient pu se passer au cours des accords d’Evian si les partisans de l’auto détermination avaient eu droit à la parole et si la France s’était montrée moins hautaine et plus conciliante avec les « indigènes » que nous sommes. Puisque l’heure est aux importations humaines, pourquoi ne pas importer un gouvernement Scandinave par exemple avec un cahier des charges précis y compris la modification génétique. Non seulement ils feront parfaitement leur travail en réduisant beaucoup de problèmes et de coûts et de comportements surtout, je suis sûr que l’autoroute par exemple aurait été moins chère. Après les Chinois, place aux Scandinaves pourquoi pas ! Quoi qu’en dise l’Algerie reste sous tutelle Française, Américaine et autres si on se fie aux liens d’alliance d’un certain ministre « indétrônable » depuis tant d’années. Au fait comment peut-on parler d’Arabisation, d’école fondamentale sans prévoir une documentation digne de ce nom dans la langue appropriée au niveau de l’université ? Ce ministre de l’éducation du temps de chadli qui a démenti par le biais de son secrétaire général en direct à la chaine 3 (radio Algérienne d’expression Française) dans l’émission de Malika Boussouf que ses deux enfants étaient inscrits à Strasbourg pour un 2éme cycle avec une bourse d’état Algérienne. Non seulement que les enfants de ce môssieur le ministre de l’éducation étaient bel et bien inscrits pour un 2éme cycle et que c’est le consulat général de Strasbourg qui s’est chargé des démarches d’installation et d’inscription à l’université et grâce à une bourse Algrienne. Le ministre en question était resté en poste à défendre l’arabisation à outrance (pour le pauvre peuple), l’émission radio n’est plus passée en direct et l’éducation de nos enfants a continué à sombrer. Des bourses d’études de complaisance accordées à des personnes proches de la retraite. Moi, je ne trouve qu’un seul terme pour qualifier cette situation : SABOTAGE.

 Les jeux sont faits, reste à cette jeunesse à jouer son rôle et de faire en sorte que nos martyrs de 1962, 1980 et 1988 ne soient pas morts pour rien.

Dans un passé pas très lointain, on se moquait des républiques bananières genre l’Ouganda de Idi Amin Dada, la république Centrafricaine de Bokassa qui a longtemps hésité entre créer le premier empire Centrafricain (en grand admirateur de Napoléon) ou acheter un café à Fréjus (France). On se demande quel est le rapport entre ces deux projets ? Tout simplement la bêtise excessive de l’homme. Il appelait De gaulle père, De gaulle excédé lui demanda d’arrêter de l’appeler père et qu’à la rigueur en tant qu’ancien sujet de l’armée Française il pouvait l’appeler général. Ce dernier lui répondit : oui papa ! ( ?) Que peut-on faire devant cette servitude débile ? Les Marocains et les Egyptiens étaient jugés indignes parce qu’ils quémandaient et acceptaient la rechwa (bakhchich). Aujourd’hui on fait pire qu’eux et sans aucune vergogne en plus. Religieusement, on est arrivé même à blanchir la rechwa en racontant que le prophète Mohamed (louanges à lui) la percevait et l’appelait « hadiya » (cadeau). Quelle blague de mauvais goût, compromettre le prophète pour justifier ses dérives mesquines !  

Voici que ca s’embrase en Libye, kadhafi ne veut pas lâcher le morceau et n’hésite pas à tirer sur son peuple ni à faire appelle à des mercenaires Africains (ce n’est pas du tout étonnant de sa part). Hélas ! c’est à ce prix qu’on arrache nos libertés et qu’on se libère du jouge de la dictature. Kadhafi a déclaré qu’il n’hésiterait pas à provoquer des rivières de sang, quitte à reconstruire une autre Libye…Ou ? Lui intervient en tant que président de son pays la djamhouria Elibiya (l’état des masses Libyennes) mais son fils menace le peuple en pointant son doigt au travers d’un media télévisuel, à quel titre agit-il ? Quand je vous dis qu’ils (les dictateurs) finissent tous par se prendre pour des monarques bêtes et méchants, je n’avais pas tort. A quoi cela sert- il de renverser une monarchie (Roi Idriss dans le cas de la Libye) pour la remplacer par une autre, illégitime en plus ? De moubarek à boutef en passant par kadhafi et benali, tous les mêmes : le culte de la personnalité, le narcissisme, l’arrogance et la bêtise à devenir ridicule pour finir en beauté. Dernière sortie hasardeuse de kadhafi s’adressant à la presse étrangère menace à demi mot de s’allier à benladen alors qu’il l’accusait d’être à l’origine du soulèvement du peuple libyen, ce type n’est il pas fou ?

 Je ne peux m’empêcher de revenir sur les écrits prémonitoires du Président Ferhat Abbas, je le cite : …Avant d’engager l’avenir, celui du pays, celui de nos femmes et de nos enfants, chacun de nous doit prendre conscience de ses responsabilités pour mieux les assumer. Sinon, il renonce, par un lâche opportunisme, au devoir élémentaire de tout citoyen…

…Humilier une Assemblée souveraine, qui a toujours apporté sa collaboration loyale et son appui au gouvernement, est un geste extrêmement grave…

…Le procédé relève de la mystification…

… Elle aboutit à la formation de la « République des Camarades », contre laquelle tout Algérien a le devoir de s’élever…

…Nous ne sommes pas encore au stade d’un régime policier. Mais, si nous ne prenons pas garde, nous y arriverons à brève échéance…

Le régime présidentiel et le pouvoir personnel

…La concentration des pouvoirs entre les mêmes mains relève d’une autre forme de délire. Le projet de Constitution fait du président de la République, en même temps que le chef de l’État, le chef du gouvernement et le chef du Parti…

…Le dialogue entre le législatif et l’exécutif, si fructueux pour le pays, devient un simple monologue. Le peuple est absent et n’est pas représenté. Ses représentants sont de simples figurants…

 …Quant à notre jeunesse, elle sera condamnée à ne plus penser. Le régime fabriquera des robots, des opportunistes et des courtisans...

 

…Un tel régime finira par engendrer des activités subversives, des coups d’État et des complots…

 …Un seul régime : la démocratie…

 …Il est indispensable que le chef du gouvernement soit contrôlé. Il est indispensable qu’il rende des comptes aux représentants de la nation…

Comme il avait raison, je suis certain qu’on a raté un rendez vous avec l’histoire et j’espère que ce n’est pas le dernier et que d’autres que nous sauront saisir leur chance.

    Si je n’ai pas cité trop de noms ni trop d’affaires de corruption (les exemples ne manquent pas) c’est pour ne pas attiser le feu car le mal est fait et qu’il faut aller de l’avant. La chasse aux sorcières n’a jamais profité à quelqu’un à part assouvir les vengeances. Que vive notre Algérie et soyons prés à relever les défis autour de l’expression tous ensemble et le mot que nous avons toujours condamné, « hagrouna ». Montrons au monde qui pense que nous sommes tribalistes avec des divergences que nous sommes unis dans l’adversité qu’elle vienne de nos « faux frères opportunistes » ou de l’étranger. Tous ensembles pour notre terre bénie qu’on aime tant et qui n’a jamais été respectée et qu’on a spoliée jusqu’à ses entrailles survive et soyons une nation, notre pays a besoin de nous.

 

Samir B (qui a mal à son pays)

   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents